Rural tourism, another strong asset for Costa Rica

Rural tourism, another strong asset for Costa Rica

Costa Rica’s Minister of Tourism, Maria Amalia Revelo, believes that rural tourism is, with sustainability, the country’s other major asset. “Our European visitors are our first market outside the Americas. And we know that they are keen on authentic experiences,” said Maria Amalia Revelo.

The country consequently promotes agro-tourism as well as tours to discover cocoa and coffee plantations or pineapple farms. “For tourists from Europe – especially children – it is a fabulous and truly exotic experience. To ensure that the farms visited by tourists offer high standards of hygiene, we have a classification integrating various standards that allows us to award a label from our ministry,” the Minister added. 

The Ministry also promotes culinary tourism, which is closely linked to rural tourism. “We follow the philosophy of a “slow tourism”. This is the best way for our visitors to discover all of Costa Rica and to better understand our society, which is very different from that of other Central American countries,” said Revelo.   

Photo: Maria Amalia Revelo, Minister of Tourism, Costa Rica


Le tourisme rural, autre point fort du Costa Rica

La Ministre du Tourisme du Costa Rica, Maria Amalia Revelo, estime que le tourisme rural est, avec le tourisme durable, l’autre grand atout du pays. “Nos visiteurs Européens sont notre premier marché hors Amériques. Et nous savons qu’ils sont amateurs d’expériences authentiques” assure-t-elle.

Le pays fait ainsi la promotion de l’agro-tourisme avec des circuits a la découverte des plantations de cacao et de café ou bien encore de fermes d’ananas. “Pour les touristes d’Europe – notamment des enfants –, c’est une fabuleuse expérience vraiment dépaysante. Pour être sûr que les fermes visitées par les touristes offrent des standards élevés d’hygiène, nous avons un classement avec divers standards qui permet d’attribuer un label de notre ministère” ajoute la Ministre. 

Le ministère fait aussi la promotion du tourisme culinaire, qui est de fait très lié au tourisme rural. “Nous suivons la philosophie d’un ‘slow tourism’. C’est la meilleure façon pour nos visiteurs de découvrir tout le Costa Rica et de mieux comprendre notre société, qui est très différente de celle des autres pays d’Amérique Centrale” décrit Maria Amalia Revelo. 

Photo : Maria Amalia Revelo, Ministre du Tourisme du Costa Rica

Leave a Reply

%d bloggers like this: