LOT turns Warsaw into a new hub Europe/Asia

The 90-year old Polish airline LOT, is aiming to become the first air carrier in Central Europe, according to Yann Saint-Sorny, Director France. We caught up with him to find out how LOT Polish Airlines is doing.

Following our restructuring of 2015, we launched a six-year development plan which started in 2016. The achieved results are worthwhile. Today we have a network of 105 destinations compared to 45 in 2015 and we should transport over ten million passengers this year. Our ambition is to be a global airline for the whole of Central Europe.

Our ambition is to be a global airline for the whole of Central Europe.

Which intercontinental routes is looking the airline at?

European airlines going to Asia are actually flying over Poland. We are then ideally positioned on that axis. We now serve Astana, Tokyo, Singapore, Beijing and Seoul. The latter is also now served out of Budapest. From Warsaw, we are launching two routes, one to Colombo and one to Delhi. We will also launch three weekly frequencies to the new Beijing Daxing airport in complement to our four flights to Beijing. Other Asian routes are in the planning, most probably to other Chinese cities.

Which aircraft do you use on intercontinental flights?

We have 12 Boeing 787, which we fly since 2013, with plans to add three more. These planes offer superb comfort with a three-class configuration in Business, Economy Premium and Economy.

How important is the French market?

This is one of Europe’s most important markets next to Germany, the UK and Scandinavia although it received less focus than Germany or Scandinavia in recent years. We fly four times daily- three times a day to Paris and once a day to Nice. My priority is to reopen the Warsaw-Lyon route that we used to serve until 2008. 

What role does Budapest play in the LOT strategy?

Budapest has become our second hub as Hungary doesn’t have a national airline. We serve half a dozen cities including Seoul and soon Brussels. 

Photo : Yann Saint-Sorny, Sales Director France, LOT Polish Airlines


LOT repositionne Varsovie comme un nouveau hub Europe/Asie

La compagnie polonaise LOT, qui fête ses 90 ans, a l’ambition de devenir le premier transporteur d’Europe Centrale selon Yann Saint-Sorny, Directeur des Ventes France de LOT. Nous lui avons demandé comment évoluait le trafic de sa compagnie.

Suite à notre restructuration en 2015, nous avons lancé un plan de développement sur six ans, débuté en 2016. Et les résultats sont remarquables. Nous avons un réseau de 105 destinations contre 45 en 2015 et nous devrions transporter plus de dix millions de passagers cette année. Notre ambition est d’être un transporteur global sur toute l’Europe Centrale.

Notre ambition est d’être un transporteur global sur toute l’Europe Centrale.

Sur quel axe intercontinental souhaitez-vous justement vous développer ?

Les compagnies européennes se rendant en Asie passent régulièrement au-dessus de la Pologne. Nous sommes donc idéalement situés sur cet axe. Nous desservons Astana, Tokyo, Singapour, Pékin et Séoul. Nous venons d’ailleurs d’inaugurer un vol Budapest-Séoul. Sur Varsovie, nous lançons deux lignes, l’une sur Colombo, l’autre sur Delhi et desservons aussi trois fois par semaine le nouvel aéroport de Pékin-Daxing en complément de nos quatre vols hebdomadaires vers Pékin-Capital. D’autres lignes asiatiques devraient suivre, probablement sur d’autres villes de Chine.

Quel est le type d’appareil sur l’intercontinental ?

Nous volons sur des Boeing 787 depuis 2013. Nous en avons désormais 12 et devrions en recevoir trois autres. Ces avions offrent un excellent confort avec une configuration en trois classes – Business, Economy Premium et Économie classique. 

Quelle est l’importance du marché français ?

C’est l’un des plus importants marchés d’Europe avec l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Scandinavie. Il a été moins prioritaire dans son développement ces dernières années que ne l’ont été l’Allemagne et la Scandinavie. Nous avons en France quatre vols quotidiens, trois sur Paris et un sur Nice. Je souhaiterais prioritairement rouvrir Varsovie-Lyon que nous desservions jusqu’en 2008. 

Quel rôle joue Budapest dans votre stratégie ?

Budapest est devenu notre second hub puisqu’il n’existe plus de compagnie nationale hongroise. Nous avons des vols vers une demi-douzaine de villes incluant Séoul et bientôt Bruxelles. 

Photo : Yann Saint-Sorny, Directeur des ventes France, LOT Polish Airlines