Another Armenia

Bearing a strong identity, Armenia must be visited firstly with the heart. Less than five hours’ flight from Paris, this small country of the Caucasus, famous for its hillside monasteries and stunning rectangular stelae, celebrating divine nature in its cemeteries.

The best way to visit the country is to travel from Yerevan. To discover the vast plateaus of the Aragatz, take the path travelled by the former caravans of merchants transiting in the Middle Ages between East and West.
As you venture into the more western parts of the country, on the border with Turkey, you can admire the snow- covered Mount Ararat. This symbol of Armenia is currently located on Turkish territory. On this land steeped in history, go and meet its hospitable and warm inhabitants.
Enter a house to watch the traditional bread (lavash) being prepared. This fine cake is baked on the hot walls of an earthen oven dug right into the ground. An integral part of Armenian cuisine, the lavash – since 2014 a UNESCO intangible heritage item – is served rolled up with local cheeses, vegetables or meat. Although it can be kept for up to six months, it is more delicious when taken out of the traditional oven. A must-try!

Martine Denoune, journalist

PRESS CORNER:
As part of the partnership between IFTM Top Resa and the AJT (Association of Tourism Journalists), we offer you every day, on a different destination, a focus on tourist treasures that AJT journalists discovered. Created in 1997, the AJT brings together 165 journalists working in the field of tourism, across different media.


L’Arménie autrement

Dotée d’une forte identité, l’Arménie se visite avec le cœur. A moins de cinq heures de vol de Paris, ce petit pays du Caucase, est réputé pour ses monastères à flanc de collines et ses étonnantes stèles rectangulaires, célébrant la nature divine dans ses cimetières.

Le meilleur moyen pour visiter le pays consiste à se déplacer depuis Erevan. Pour découvrir les vastes plateaux de l’Aragatz, empruntez la voie parcourue par les caravanes de marchands transitant au Moyen-Age entre l’Orient et l’Occident.

En s’aventurant dans les contrées plus occidentales du pays, à la frontière avec la Turquie, on peut admirer le mont Ararat, tout enneigé. Ce symbole de l’Arménie se situe
actuellement en territoire turc. Sur cette terre meurtrie par l’histoire, allez à la rencontre de ses habitants hospitaliers et chaleureux.

Franchissez le seuil d’une maison pour assister à la préparation du pain traditionnel (le lavash). Cette fine galette se cuit sur les parois chaudes d’un four en terre creusé à même le sol. Faisant partie intégrante de la cuisine arménienne, le lavash – depuis 2014 au patrimoine immatériel de l’Unesco – est servi enroulé de fromages locaux, de légumes ou de viandes. Même s’il peut se conserver jusqu’à six mois, il est plus savoureux en sortant du four traditionnel. Incontournable !

Martine Denoune, journaliste

PRESSE DU CÔTÉ:
Dans le cadre du partenariat entre IFTM Top Resa et l’AJT (Association des journalistes du tourisme), nous vous proposons chaque jour, sur une destination différente, un focus sur des pépites touristiques, que les journalistes de l’AJT ont déniché. Créée en 1997, l’AJT regroupe 165 journalistes, tous médias confondus.