Costa Rica leads the way on sustainable tourism

France is considered one of the top markets in Europe for Costa Rica, which is highlighting Guanacaste at IFTM Top Resa, a region of beach resorts, volcanic landscapes and rich fauna. We asked Maria Amalia Revelo, Minister of Tourism, Costa Rica to tell us more about the progression of international tourism in her country.

Over the past few years, tourism in Costa Rica has been gaining momentum. In 2018, 2,314,888 foreigners travelled by air to Costa Rica, an increase of 5,7% since 2017. Last year, 74,032 French tourists visited Costa Rica, a 6.1% increase from 2017.

Please tell us about your new promotional campaign.

Over the past three years, we’ve been active in both B2B and B2C in the French market as well as other key European markets. Our goal is to raise awareness among potential travellers to Costa Rica. The campaign’s objective has a three-fold foundation: to attract attention to the variety of regions within the country; to diversify the existing offer and to promote specific regions.

THE COUNTRY IS A PERFECT DESTINATION FOR CHILDREN TO BE IN CONTACT WITH NATURE

What are the main tourism products you have on offer at IFTM Top Resa this year?

Costa Rica strives to attract new market segments such as families. The country is a perfect destination for children to be in contact with nature thereby promoting
environmental awareness. Costa Rica also seeks to encourage rural tourism and the region of Guanacaste, to diversify its tourist attractions and to support small producers.

How is Costa Rica working to protect the environment?

On February 24th, 2019, President Carlos Alvarado Quesada launched an environmental plan among the most ambitious in the world, leading to carbon neutrality by 2050. This three-step plan comprises 10 pillars, including transport, agriculture, waste management and energy production.

Photo: Maria Amalia Revelo, Minister of Tourism, Costa Rica


Le Costa Rica, un modèle de tourisme vert

La France est un marché prioritaire pour le Costa Rica, qui présente le Guanacaste à IFTM Top Resa, une région connue pour ses plages, ses paysages volcaniques et sa faune prolifique. Nous avons demandé à Maria Amalia Revelo, Ministre du Tourisme du Costa Rica, de nous en dire plus sur la progression du tourisme international dans son pays.

Au cours des dernières années, le tourisme au Costa Rica est monté en puissance. En 2018, 2 314 888 de voyageurs étrangers sont venus par avion au Costa Rica, soit une augmentation de 5,7 % par rapport à 2017. Pour la France, l’année 2018 a vu 74 032 touristes français visiter le Costa Rica, une augmentation de 6,1 % par rapport à 2017.

Parlez-nous de votre nouvelle campagne promotionnelle.

Au cours des trois dernières années, nous avons a été actifs sur les marchés B2B et B2C en France mais aussi dans d’autres marchés européens. Notre objectif est de sensibiliser les voyageurs potentiels au Costa Rica. L’objectif de la campagne est triple : attirer l’attention sur la diversité de nos régions, diversifier l’offre existante et promouvoir des régions spécifiques.

LE PAYS EST UNE DESTINATION PARFAITE POUR LES JEUNES EN QUÊTE DE NATURE

Quels sont les principaux produits touristiques que vous proposez à IFTM Top Resa cette année ?

Le Costa Rica s’efforce d’attirer de nouveaux segments de marché tels que les familles. Le pays est une destination idéale pour les jeunes en quête de nature, favorisant ainsi la sensibilisation à l’environnement. Nous cherchons également à encourager le tourisme rural et la la région de Guanacaste, afin de diversifier les attractions touristiques et soutenir les petits producteurs.

Comment le Costa Rica s’efforce-t-il de protéger l’environnement ?

Le 24 février 2019, le Président Carlos Alvarado Quesada a lancé un plan environnement parmi les plus ambitieux du monde, visant la neutralité carbone en 2050. Ce plan en trois étapes comprend dix fondamentaux, tels que les transports, l’agriculture, la gestion des déchets ou la production d’énergie.

Photo: Maria Amalia Revelo, Ministre du Tourisme du Costa Rica