Strong recovery in Africa and Middle East

The UNTWO reports that international tourist arrivals in Africa increased by 9% in 2017 and receipts at the same level (+8%); the Middle East showed signs of recovery in 2017 with a strong 13% increase in income generated by international tourism.

International tourist arrivals to Africa in 2017 reached 63 million, a 9% increase on the 2016 tourist numbers. Africa’s international tourism receipts totalled €31.5bn, an increase of 8%.

In North Africa, Tunisia continued to rebound strongly in 2017 with a 23% growth in arrivals, while Morocco (+9.8%) also enjoyed better results after weaker demand in the previous year.

In Sub-Saharan Africa, strong performance continued in large destinations Kenya (+7.6%), Ivory Coast (+13.7%), Mauritius (+5.2%) and Zimbabwe (+11.8%). The subregion’s top destination, South Africa (+2.4%), reported slower growth in arrivals though a strong increase in receipts. Island destinations Seychelles (+15.4%), Cabo Verde (+11%) and Reunion (+10.8%); all reported double- digit growth in arrivals, benefiting from increased air connectivity.

Rebounding from 2016 with a strong increase in income, results in the Middle East were fairly mixed across destinations, with strong rebound in some and sustained growth in others, partly offset by a few destinations reporting declines, including Qatar (-23.2%) and Saudi Arabia (-10.7%). International tourist arrivals to the Middle East in 2017 reached 58 million, a 5% increase on the 2016 tourist numbers. Middle East’s international tourism receipts totalled €57,9bn, an increase of 13%.

Egypt (+55.1%) led growth both in absolute and relative terms in arrivals, rebounding strongly from previous years. Visitor numbers rebounded from both traditional markets in Western Europe and emerging markets in Central and Eastern Europe, the Middle East and Asia.

Promotional efforts and a return of confidence contributed to this recovery. Bahrain (9.6%), Jordan (+7.7%) and Palestine (+25.7%) also rebounded robustly, while the United Arab Emirate of Dubai (+6.2%) and Lebanon (+10%) continued to grow at a sustained pace.


Forte reprise en Afrique et au Moyen-Orient

L’OMT indique que les arrivées de touristes internationaux en Afrique ont augmenté de 9 % en 2017 et les recettes au même niveau (+ 8 %). Le Moyen-Orient a montré des signes de reprise en 2017 avec une forte augmentation de 13 % des revenus générés par le tourisme international.

Les arrivées de touristes internationaux en Afrique en 2017 ont atteint 63 millions, soit une augmentation de 9 % par rapport au nombre de touristes en 2016. Les recettes du tourisme international en Afrique se sont élevées à 31,5 milliards d’euros, soit une augmentation de 8 %.

En Afrique du Nord, la Tunisie a continué de rebondir fortement en 2017 avec une croissance de 23 % du nombte d’arrivées, tandis que le Maroc (+ 9,8 %) a également connu de meilleurs résultats après une demande plus faible l’année précédente.

En Afrique subsaharienne, les bonnes performances se sont poursuivies dans les grandes destinations au Kenya (+ 7,6 %), en Côte d’Ivoire (+ 13,7 %), à l’Île Maurice (+ 5,2 %) et au Zimbabwe (+ 11,8 %). La première destination de la sous-région, l’Afrique du Sud (+ 2,4 %), a enregistré une croissance plus lente des arrivées mais une forte augmentation des recettes. Les destinations insulaires des Seychelles (+ 15,4 %), de Cabo Verde (+11%)etdelaRéunion(+10,8%)ont toutes enregistré une croissance à deux chiffres du nombre d’arrivées, bénéficiant d’une connectivité aérienne accrue.

En reprise par rapport à 2016 avec une forte augmentation des revenus, les résultats au Moyen-Orient ont été assez contrastés d’une destination à l’autre, avec un fort rebond de certains et une croissance soutenue dans d’autres, partiellement limitées par quelques baisses dont le Qatar (-23,2 %) et l’Arabie Saoudite (-10,7 %). Les arrivées de touristes internationaux au Moyen-Orient en 2017 ont atteint 58 millions, soit une augmentation de 5 % par rapport au nombre de touristes en 2016. Les recettes du tourisme international au Moyen-Orient se sont élevées à 57,9 milliards d’euros, soit une augmentation de13%.

L’Egypte (+ 55,1 %) a mené la croissance à la fois en termes absolus et relatifs en ce qui concerne les arrivées, rebondissant fortement par rapport aux années précédentes. Le nombre de visiteurs a progressé sur les marchés traditionnels d’Europe occidentale et sur les marchés émergents d’Europe centrale et orientale, du Moyen-Orient et d’Asie.

Les efforts de promotion et le retour de la confiance ont contribué à cette reprise. Bahreïn (+ 9,6 %), la Jordanie (+ 7,7 %) et la Palestine (+ 25,7 %) ont fortement progressé tandis que Dubaï (+ 6,2 %) et le Liban (+ 10 %) ont continué de croître à un rythme soutenu.