Malaysia Makes Big Comeback at IFTM Top Resa

Exclusive Interview: YB Dato’ Seri Mohamed Nazri bin Abdul Aziz, Minister of Tourism and Culture for Malaysia

After two years of absence from IFTM Top Resa, Malaysia is back this year – with the nation’s presence underlined by a visit to the show of Malaysia’s Minister of Tourism and Culture, YB Dato’ Seri Mohamed Nazri bin Abdul Aziz. We asked the Minister why the absence and why they’re back…

We had not been able to participate due to budget constraints. But we have rebounded, and in 2020 it will again be “Visit Malaysia Year”, meaning we are stepping up promotion in the run up to this event.

The official announcement will be made by the Prime Minister, who is also the Minister for Finances, in the upcoming budget session. So, I felt the need to come to Paris and in a way re-introduce ourselves to the French market. We have a lot of things planned for 2020, and the message is, “This is the time to look at Malaysia again”, especially for the European market. This visit marks the kick-off of my global road tour to promote Malaysia over the next two years.

THIS VISIT MARKS THE KICKOFF OF MY GLOBAL ROAD TOUR TO PROMOTE MALAYSIA OVER THE NEXT TWO YEARS

How are air transport links developing?
We have been working hard on developing partnerships with a number of major airlines.

Singapore Airlines is a key partner, and in recent times, we have allowed them to develop routes to a number of destinations within Malaysian territory, just like domestic routes. Since March this year they have begun flying to several tourist destinations in Borneo, and we have seen a big boost in bookings into Malaysia through Singapore. We also work with Cathay Pacific, Qatar Airways, Emirates and Oman Air for flights from Paris. But our key partner in continental Europe is KLM, who have direct flights from Amsterdam to Kuala Lumpur. Our national carrier Malaysia Airlines has also just ordered 35 new long-haul aircraft from Boeing, and they will start arriving in 2018.

Your new hotel tax is rolling out from this month. Please tell us more about this.
In the past few years, as oil and gas prices went down, this severely impacted state coffers in Malaysia, and my budget was cut by 37% in 2015, 2016 and 2017. So, I had to look at how to get a more sustainable budget for tourism, which is a very important industry for Malaysia, as we are the second biggest exchange earner for the country. That’s how we came to introduce the tourism tax, whereby we tax tourists a very small amount – about €2.2 on average per night. This will bring in important funds for our budget.

It was introduced on the 1st September, and it is rolling out without any issues. The funds will be used for promotion of Malaysia and the upgrading of tourism infrastructure. The result will be tourism growth, and everyone will benefit from that.

UNWTO has declared 2017 the year of sustainable tourism for development. How is Malaysia fitting into this?
69% of Malaysia is covered by trees, so already we are a green country. We are promoting ecotourism in Malaysia by introducing more home-stay tourism, which is very popular among European travellers. In 2012, we already won a UNWTO award for public policy and governance with regard to empowering local communities with our homestay programme. The government is strongly supporting this programme, which encourages local people to stay in their communities, hosting tourists in their homes. As experiential tourism grows in popularity, this is becoming more and more important. It is of course important to ensure a balance, in order for tourism not to adversely impact local communities, but to create a win-win situation.

Photo: YB Dato’ Seri Mohamed Nazri bin Abdul Aziz
Minister of Tourism and Culture for Malaysia


La Malaisie fait son grand retour à IFTM Top Resa

Entretien exclusif avec YB Dato’ Seri Mohamed Nazri bin Abdul Aziz, ministre du Tourisme et de la Culture de Malaisie

Après deux ans d’absence à IFTM Top Resa, la Malaisie est de retour cette année – la présence de la nation étant soulignée par la visite au ministre du Tourisme et de la Culture de Malaisie, YB Dato’ Seri Mohamed Nazri bin Abdul Aziz. Nous lui avons demandé pourquoi cette absence et pourquoi ce retour…

Nous n’avions pas pu participer en raison de contraintes budgétaires. Mais nous avons rebondi et 2020 sera de nouveau “Visit Malaysia Year”, ce qui signifie que nous intensifions notre promotion jusqu’à cet événement.

L’annonce officielle sera faite par le Premier ministre, qui est également ministre des Finances, lors de la prochaine session budgétaire. C’est pourquoi j’ai ressenti le besoin de venir à Paris et, d’une certaine façon, nous repositionner sur le marché français. Nous avons beaucoup de choses prévues pour 2020 et notre message est “c’est le moment de vous intéresser à nouveau à la Malaisie”, en particulier pour le marché européen. Cette visite marque le lancement de mon tour du monde de promotion de la Malaisie pendant les deux prochaines années.

CETTE VISITE MARQUE LE LANCEMENT DE MON TOUR DU MONDE DE PROMOTION DE LA MALAISIE PENDANT LES DEUX PROCHAINES ANNÉES.

Comment les liaisons en transport aérien se développent-elles ?
Nous avons travaillé fort sur le développement de partenariats avec un certain nombre de grandes compagnies aériennes. Singapore Airlines est un partenaire clé et, récemment, nous leur avons permis de développer des lignes vers un certain nombre de destinations à l’intérieur du territoire malaisien, comme des liaisons domestiques. Depuis mars dernier, ils ont commencé leurs vols vers plusieurs destinations touristiques à Bornéo, et nous avons assisté à un gros essor des réservations en Malaisie via Singapour. Nous travaillons également avec Cathay Pacific, Qatar Airways, Emirates et Oman pour des vols au départ de Paris. Mais notre partenaire clé en Europe continentale est KLM qui a des vols directs entre Amsterdam et Kuala Lumpur. Notre transporteur national, Malaysia Airlines, a également commandé 35 nouveaux Boeing long-courriers qui commenceront à être livrés en 2018.

Votre nouvelle taxe sur les hôtels commence à être appliquée ce mois. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?
Au cours des dernières années, au fur et à mesure que les prix du pétrole et du gaz ont diminué, les caisses de l’État malaisien ont été gravement impactées et mon budget a été réduit de 37 % en 2015, 2016 et 2017. J’ai donc dû étudier comment rendre le budget pour le tourisme plus responsable, car c’est une industrie très importante pour la Malaisie – nous sommes le deuxième plus grand fournisseur de devises pour le pays. C’est ainsi que nous en sommes venus à proposer une taxe sur le tourisme, par laquelle nous taxons très légèrement les touristes – environ 2,20 euros en moyenne par nuit. Cela contribuera de façon importante à notre budget. Cette taxe a été mise en place le 1er septembre et tout se déroule sans problème. Les fonds seront utilisés pour la promotion de la Malaisie et la modernisation des infrastructures touristiques. Le résultat sera la croissance du tourisme et tout le monde en profitera.

L’OMT a déclaré 2017 année du tourisme durable pour le développement. Comment la Malaisie s’intègre-t-elle dans cette initiative ?
69 % de la Malaisie sont couverts par des arbres, alors nous sommes sans conteste un pays vert. Nous encourageons l’écotourisme en Malaisie en proposant plus de tourisme chez l’habitant, ce qui est très populaire parmi les voyageurs européens. En 2012, nous avions déjà remporté un prix de l’OMT pour notre politique publique et notre gouvernance en ce qui concerne l’autonomisation des communautés locales avec notre programme d’accueil à domicile. Le gouvernement appuie fortement ce programme qui encourage les populations locales à demeurer au sein de leurs communautés et à accueillir des touristes dans leurs foyers. Avec la croissance du tourisme expérientiel, cela devient de plus en plus important. Il est évidemment important d’assurer un équilibre afin que le tourisme n’impacte pas négativement les communautés locales mais crée une situation gagnant-gagnant.

Photo: YB Dato’ Seri Mohamed Nazri bin Abdul Aziz
Ministre du Tourisme et de la Culture de Malaisie