MICE

L’essentiel

8,07 milliards d’euros

Telles sont les dépenses des entreprises françaises en 2016 en réunions, conventions et séminaires, soit une baisse de 1,6 % par rapport à 2015 selon le cabinet Coach Omnium.

L’événement

La France retrouve des couleurs sur la scène du tourisme d’affaires !

Selon l’étude annuelle du courtier aérien Pro Sky, réalisée auprès de 75 agences MICE françaises, 63 % des personnes interrogées affirment que la France est le pays européen le plus attractif en 2017 pour organiser un événement contre 60 % pour l’Espagne. L’an dernier, c’était cette dernière qui trustait la tête du palmarès devant le Portugal et la France. L’étude qui réalise aussi un focus sur les villes place Paris en tête des métropoles européennes pour 53 % des personnes interrogées devant Barcelone et Lisbonne. A noter que la sécurité est désormais le troisième critère dans le choix d’une destination derrière l’accessibilité et le budget.

 

Les chiffres clés

-1,2 %

Telle serait la baisse du budget moyen alloué par les entreprises françaises au MICE en 2017 selon American Express Meetings and Events. Selon Atout France, le tourisme d’affaires représente 10 % de la fréquentation étrangère de la France mais 20 à 25 % du chiffre d’affaires.

Seules 25 % des entreprises françaises ou étrangères établies en France se sont aventurées hors de l’hexagone en 2016 pour leurs événements (source : Coach Omnium).

59 % des entreprises françaises ont un budget annuel MICE de moins de 150 000 euros, ce qui représente pourtant un coût par participant plus élevé d’environ 20 % par rapport à l’Allemagne et au Royaume-Uni. La raison ? Le recours plus systématique à un intermédiaire pour l’organisation (source : B3tsi/Concomitance).

68 % des événements organisés à l’international par les entreprises françaises comptent moins de 30 participants (source : B3tsi/Concomitance).

Seules 4 % des entreprises ont procédé à des annulations d’événements, des changements de destinations ou des modifications de modes de transport à la suite des attentats de Paris et Nice (source : Coach Omnium).

60 % des intermédiaires sollicités pour des séminaires d’entreprise sont des agences de voyages, 59 % des agences événementielles, 34 % des services événementiels de groupes hôteliers et 25 % des organisateurs de congrès, selon American Express Meetings and Events.

92 % des choix de séminaires sont faits en fonction du lieu dudit séminaire, contre 75 % pour le mode de transport et 68 % pour la satisfaction des participants lors d’un séminaire précédent, selon American Express Meetings and Events.

La durée des séminaires, après des années de baisse, se stabilise de 1 jour à 1 jour et demi selon mylodgevent.com. Les lieux préférés des entreprises pour leurs événements restent les salles de réunion ou sites leur appartenant (52 %), suivi des hôtels (23 %), des centres de conférence (12 %), et des châteaux ou des lieux de caractère (7 %) selon mylodgevent.com.